Interactions rayonnement-matière

Effet photoélectrique : l'énergie du photon incident est totalement transférée à un électron d'une couche interne (photoélectron).
La vacance créée dans la couche interne est comblée par un électron issu d'une couche plus externe, l'énergie étant libérée sous forme d'un photon X de fluorescence ou d'un électron Auger.
Les photons X de réarrangement des couches électroniques portent le nom générique de la couche contenant la vacance initiale : XK, XL,...

 

Effet Compton : une partie de l'énergie du photon incident est transférée à un électron d'une couche périphérique. L'énergie incidente se trouve donc répartie entre l'électron Compton et le photon diffusé.

 

Effet de matérialisation (uniquement si E > 1 022 eV) : l'énergie du photon incident est totalement absorbée pour la création d'une paire électron-positon. Ce processus est suivi d'une annihilation dans laquelle le positon et un électron s'annihilent mutuellement en générant un paire de photons de 511 keV émis à 180° l'un de l'autre.


Accueil / Home page - Mentions légales - Legal provisions